carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Erlkönig
Messages : 41
Inscription : 24 août 2020 11:05

carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Message par Erlkönig »

Bonjour à tous,

La France étant géographiquement au carrefour des plusieurs mouvements culturels indo-européens, il n'est pas toujours évident de savoir quelle était la foi de nos ancêtres. Etant dans une impasse en terme de cheminement personnel depuis pas mal d'années déjà, je viens par la présente vous expliquer mes réflexions et solliciter les vôtres ou vos expériences.

Si certains savent d'où ils viennent et quel était le culte de leurs ancêtres, ma situation me semble floue:
ma mère est sicilienne, née et élevée sur une île qui a été envahie au fil des siècles par l'Europe entière. Je n'ai aucun ancrage là-bas, je ne connais pas la famille, n'y suis jamais allée, je ne parle pas un mot d'italien, mais j'ai étudié le latin durant une vingtaine d'années et je connais la culture et la religion romaine antique en profondeur sans pour autant me sentir en prise avec ses divinités. La culture grecque m'est connue de manière plus superficielle et scolaire.
Je possède un nom et un prénom français plus que typiques avec origines latines, à l'instar de mon père dont les ancêtres ont évolué depuis au moins le XVIII° dans 15km carrés alpins (avant, pas de document à ma connaissance). J'ai fait de nombreuses recherches sur le peuple qui vivait dans cette zone avant la christianisation, mais les données sont très limitées.
On m'interpelle fréquemment dans la rue en me parlant en russe ou en polonais, les gens sont rapidement déçus et confus quand ils découvrent que je ne suis pas une de leurs compatriotes.
En parallèle de la culture latine, j'ai consacré quelques années à l'histoire médiévale et j'ai appris l'ancien français, puis par affection pour l'histoire des Francs, la culture germanique m'a vivement intéressée, et depuis j'étudie beaucoup, mais malgré une foi sincère et une pratique engagée, j'ai l'impression d'évoluer dans un univers mental pleinement étranger qu'il me faut apprendre et assimiler pas à pas. Est-ce une difficulté commune aux reconstructionnistes ou est-ce lié à ma difficulté personnelle à me positionner dans la vaste famille des indo-européens?

Certes ces réflexions identitaires sont très personnelles, mais peut-être d'autres ont connus des réflexions similaires. N'hésitez pas à échanger si vous avez des pistes ou des remarques. Merci par avance et merci aussi pour votre temps de lecture.
Avatar de l’utilisateur
Runi
Bureau
Messages : 205
Inscription : 23 juil. 2018 20:47

Re: carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Message par Runi »

Même un Allemand 100% germanique va être confronté à un univers mental pleinement étranger en venant dans le polythéisme germanique, parce que la culture allemande contemporaine est radicalement différente de la culture ancienne ; le problème à ce niveau est le même pour tous les païens de première génération (et même les générations suivantes seront encore affectées).

Je crois qu’il ne faut pas non plus trop s’attarder sur la foi de nos ancêtres : aller dans le sens "je dois suivre la foi de mes ancêtres" est une logique un peu glissante, dans le sens où dans l’immense majorité des cas, tous les ancêtres connus d’un Européen sont chrétiens, donc si on pousse le raisonnement jusqu’au bout nous devrions tous être chrétiens...
Hlodowig
Messages : 47
Inscription : 24 sept. 2020 10:42

Re: carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Message par Hlodowig »

Tout juste, d'ailleurs si on veut pousser le vice encore plus loin, en tant qu' Européens, nous pourrions aller jusqu'à nier les différents paganismes de nos ancêtres et ne nous concentrer que sur le paganisme indo-européen archaïque. Selon moi, les différents paganismes présents en Europe, ne sont que l'exrpression d'une racine indo-européenne commune à tous les Européens, mais à un degré local spécifique. Ceci explique que même si il y a un socle commun, chaque paganisme reflète l'endroit dans lequel il a germé et s'est développé. L'idéal , c'est de faire à Rome comme les Romains, c'est-à-dire que se conformer aux coutumes locales en fonction de l'endroit d'Europe dans lequel on vit. Ce qui ne signifie pas renier une partie de ses origines.
Erlkönig
Messages : 41
Inscription : 24 août 2020 11:05

Re: carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Message par Erlkönig »

Merci à vous pour vos réflexions et votre partage! De belles pistes à creuser.

A Rome comme chez les romains. Cette phrase me parle beaucoup, mais dans les Alpes où je vis actuellement, quels sont les génies des lieux? La documentation reste restreinte.
Hlodowig
Messages : 47
Inscription : 24 sept. 2020 10:42

Re: carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Message par Hlodowig »

Les Alpes, c'est comme avoir le cul entre deux chaises, si on me passe l'expression. La région a été occupée aussi bien par les Celtes et les Latins (pour rester dans le spectre indo-européen) et on y trouve de nombreuses traces gallo-romaines, sans parler des populations préhistoriques pré-indo-européennes. De plus, si on lorgne du côté des Alpes Italo-suisso-autrichienne, on tombe également sur des populations germaniques, saves voire thrace avec les Balkans à proximité. Je sais que les Alpes ont un folklore spécifique (comme Krampus en Autriche et dans le Trenti Haut-Adige). Pour les sources, je te conseille de te tourner vers des auteurs régionaux et des universités du coi, il y a certainement des spécialistes du folklore et des traditions alpines.
Erlkönig
Messages : 41
Inscription : 24 août 2020 11:05

Re: carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Message par Erlkönig »

Hlodowig a écrit : 12 janv. 2021 18:54 Les Alpes, c'est comme avoir le cul entre deux chaises, si on me passe l'expression. La région a été occupée aussi bien par les Celtes et les Latins (pour rester dans le spectre indo-européen) et on y trouve de nombreuses traces gallo-romaines, sans parler des populations préhistoriques pré-indo-européennes. De plus, si on lorgne du côté des Alpes Italo-suisso-autrichienne, on tombe également sur des populations germaniques, saves voire thrace avec les Balkans à proximité. Je sais que les Alpes ont un folklore spécifique (comme Krampus en Autriche et dans le Trenti Haut-Adige). Pour les sources, je te conseille de te tourner vers des auteurs régionaux et des universités du coi, il y a certainement des spécialistes du folklore et des traditions alpines.
Mille mercis! Je vais aller jeter un œil du côté des universitaires (les auteurs régionaux, j'ai déjà exploré, comme les échanges avec les conteurs locaux)

Passez tous une belle soirée!
Avatar de l’utilisateur
SoK
Adhérent
Messages : 153
Inscription : 16 août 2018 21:12

Re: carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Message par SoK »

Merci à toi d'avoir eu le courage de lancer une discussion sur un sujet à la fois aussi personnel et aussi général. La difficulté du sujet nous amène souvent à le passer sous silence, malgré son importance.

Comme le dit Runi, même quelqu'un élevé dans une culture germanique moderne va devoir passer par un long processus pour tendre vers la vision du monde des peuples germano-scandinaves de l'époque pré-chrétienne. Le fait d'être de culture et de langue germanique signifie simplement qu'une partie du travail est déjà fait.

Quand on est de culture et de langue française, la religion gallo-romaine est à mon avis (qui n'engage que moi) la plus facile d'accès, pour de nombreuses raisons. Mais, même là, il y a besoin d'un apprentissage et d'un changement de perspective.

La question de nos ancêtres et de notre localisation a en effet une grande importance dans les religions indo-européennes... mais ces questions concernent essentiellement le culte des ancêtres et des génies locaux, beaucoup moins les cultes rendus aux divinités. En ce qui concerne les divinités, il me semble que les questions à se poser sont essentiellement socio-culturelles : quelle(s) langue(s) est-ce que je parle au quotidien ? quelles sont mes habitudes culturelles, par rapport à l'alimentation, aux normes sociales en matière de politesse, etc ? quels sont les groupes sociaux dont je fais partie et avec lesquels j'interagis réellement (voisins, collègues, État, groupes militants, cercles philosophiques, ...) ?

Ceci peut sembler très complexe et au final très restrictif (bien que d'une autre manière). Heureusement, les religions indo-européennes ne sont pas exclusivistes : elles consistent essentiellement à avoir le bon comportement dans chaque contexte (familial, professionnel, rites publics, etc). Il n'est donc pas impossible d'en pratiquer plusieurs, surtout dans le cadre familial, chaque famille étant responsable de son culte domestique de manière autonome.

C'est un peu parcellaire et ça a un peu vieilli, mais j'avais essayé de présenter ce point de vue ici : https://1tierschemin.wordpress.com/2015/05/31/vers-quoi-tendent-les-religions-traditionnelles/.
Gottfried Karlssohn (vous pouvez retrouver mes articles sur les traditions germano-scandinaves sur Un Tiers Chemin)
Erlkönig
Messages : 41
Inscription : 24 août 2020 11:05

Re: carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Message par Erlkönig »

Merci beaucoup pour cette réponse très complète et constructive. La lecture de ton article a été vraiment éclairante, et c'est vrai que ce qui manque le plus dans mon cheminement, c'est bien cette notion de lien. Quel lien faire dans le patchwork qui est le mien pour lui donner du sens? Et à quelle vision du monde me relier?

En abordant comme piste les groupes sociaux avec lesquels j'interagis, force est de constater que je baigne, alors que je suis marquée par l'histoire nationale, dans un environnement qui possède pour seuls fondements la méconnaissance de soi et la reconnaissance de la richesse culturelle de l'autre... Or il me semble périlleux et antisocratique de reconnaître l'autre quand on ne se connaît pas soi... d'où peut-être un tel besoin de questionnement identitaire.

Savoir grâce à vos retours que faire sien l'univers mental de nos ancêtres n'est pas une évidence me rassure et me pousse à poursuivre les démarches déjà initiées.
Vous m'avez aussi ouvert de nouvelles pistes de réflexion qui vont me permettre de sortir de mon impasse en envisageant les choses sous une autre lumière.

Etrangement, mon rapport aux génies du lieu est peut-être le plus aisé, car la fréquentation des espaces imprègne le corps au fil des ans : j'ai appris, d'abord sur mon lopin de terre propre puis de manière plus étendue, à connaître les plantes, les animaux, les bruits et les odeurs de cet espace. Je sais ce qui relève du récurrent et constate ce qui échappe à l'habitude. Même sans capacité à les nommer en fonction d'une tradition, la familiarité existe bel et bien.

Pour le reste, c'est vrai que le prisme linguistique et historique qui est le mien me relierait davantage à la religion gallo-romaine. Je pense que je vais faire de cette piste ma priorité la plus immédiate, même si à ma connaissance, les sources et groupes d'échange en ligne ne sont pas légions. J'ai sous la main une traduction de La Religion des Celtes de J de Vries qui aborde si mes souvenir sont bons un peu la question gallo-romaine, mais ça reste limité. Si vous avez des titres d'ouvrages à me conseiller ou des liens éventuels, n'hésitez pas à me les transmettre. Je vous en remercie par avance, et vous remercie à nouveaux pour ces échanges qui ont vraiment été constructifs.
Avatar de l’utilisateur
Runi
Bureau
Messages : 205
Inscription : 23 juil. 2018 20:47

Re: carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Message par Runi »

Pour le gallo-romain, l’association Pharia est bien implantée en région lyonnaise, c’est un groupe très sérieux que l’on recommande ;)
Hlodowig
Messages : 47
Inscription : 24 sept. 2020 10:42

Re: carrefour culturel français et choix complexe d'un paganisme reconstructionniste

Message par Hlodowig »

Je ne te recommande pas l'ouvrage "La Religion des Celtes " de Jan de Vries. Si de Vries est considéré, à juste titre, comme une référence en matière de croyances et de linguistique germanqiue, il ne l'est probablement pas pour le monde celte. Je te conseille plutôt les ouvrages de Christian-Joseph Guyonvarc'h et de Françoise Le Roux en matière celtique. Les deux sont des spécialistes reconnus en plus d'être des celtophones, ce qui n'est pas le cas de de Vries (cela n'enlève rien à ses qualités de linguiste et d'historien).
Répondre