Indications rituelles dans le Havamal 1-4 ?

Avatar de l’utilisateur
SoK
Messages : 291
Inscription : 16 août 2018 21:12

Re: Indications rituelles dans le Havamal 1-4 ?

Message par SoK »

CROM a écrit : 15 août 2022 20:27 Nous sommes à l'heure où la réalité devient un simple avis.
Jusqu'à preuve du contraire, personne n'a jamais rencontré Odin.
Surtout alors qu'un des recueils de mythes fondateurs a annoncé sa mort.
Le parcours que vous proposez pour adhérer à votre culte ressemble à un dogme. Si, je t'assure.
Que vous vous cognez des opinions (qui vous dérangent) est un fait aussi. Ça se sent d'ailleurs.

Je voulais juste témoigner du fait que, malgré une certaine connaissance du sujet, votre démarche reste hermétique, réservé aux adeptes, sans aucun universalité.

Je mets donc un point final à ma démarche de compréhension. Je préfère tenter de comprendre les croyances du Premier Moyen Âge plutôt que celles des contemporains.
Encore une fois, votre avis m'intéresse autant que le mien vous intéresse (à la différence que votre avis sur les dieux, tout le monde l'a déjà entendu mille fois, en long, en large et en travers, avec le mépris, moqueries et sentiment de supériorité qui vont le plus souvent avec, ce qui a logiquement tendance à rendre d'autant moins susceptible de vouloir en connaître les détails argumentatifs). Par contre les sources m'intéressent autant que vous, visiblement même davantage puisque je me suis permis de lire des dizaines de fois le Hávamál dans son intégralité et en langue originale, sans me contenter de quelques lectures d'une vieille traduction française incomplète.

Concernant la Völuspá qui parle de la mort d'Odin, c'est une spá, donc une "prophecy" (cf. Old Norse Dictionary de Cleasby & Vigfusson), autrement dit quelque chose qui concerne des événements à venir. Il n'existe aucun texte, pré-chrétien ou même chrétien, qui énonce l'idée selon laquelle le Ragnarök est un événement passé, et les seuls textes qui évoquent une mort d'Odin comme un événement passé sont des textes evhéméristes (optique apparue en Scandinavie après la christianisation, et en concurrence avec l'opinion répandue selon laquelle Odin était un démon bien actif dans l'époque en cours), qui le font mourir de mort naturelle et pas dévoré par un loup monstrueux. Il n'y a donc pas l'ombre d'un indice selon lequel quiconque aurait cru, au "Premier Moyen-Âge", qu'il était déjà mort.

Pour le reste, si vous avez enfin compris que, outre l'étude des sources qui nous intéresse autant que vous, nous cherchons aussi à utiliser ces sources pour construire des pratiques religieuses contemporaines complètes qui essayent d'être proche des connaissances partielles et hypothétiques qu'on a des pratiques religieuses anciennes... je suppose que c'est bien, même s'il vous fallu un moment pour ça (et pourtant la page d'accueil du site de l'association n'est pas une traduction partielle).

Quant au parcours d'apprentissage réservé aux adhérents qui a l'air de vous scandaliser, logiquement vous n'en avez vu au mieux que l'introduction (mais ça ne pose problème qu'à ceux qui lisent un texte en intégralité avant de l'interpréter).
Gottfried Karlssohn, vice-président et responsable régional pour la France (hors-Alsace).

Mes articles sur les traditions germano-scandinaves sont sur Un Tiers Chemin.
Répondre