Manger soi-même les offrandes ?

Répondre
Avatar de l’utilisateur
SoK
Messages : 306
Inscription : 16 août 2018 21:12

Manger soi-même les offrandes ?

Message par SoK »

Sumar konur eru svá vitlausar ok blindar um þurft sína at þær taka mat sinn, ok fǿra á hreysar út eða undir hella, ok signa landvættum, ok eta síðan, til þess at landvættir skyli þeim þá hollar vera, ok til þess at þær skyli þá eiga betra bú en áðr.

Hauksbók, Heimslýsing ok helgifrœði, 9


"Certaines femmes sont si stupides et aveugles concernant leurs propres besoins qu'elles prennent leur nourriture, et l'apportent à des empilements de pierres ou dans les profondeurs des cavernes, et la consacrent à des génies locaux (landvættir), et la mangent ensuite, pour que les génies locaux leur soient favorables, et que leur maisonnée aille mieux qu'avant".

(Le texte est, évidemment, rédigé d'un point de vue chrétien, mais pour nous parler de pratiques païennes, et on voit mal pourquoi l'auteur de ces lignes aurait inventé le fait que les offrandes étaient mangées par les participantes.

Accessoirement, on a possiblement une trace d'un culte exclusivement féminin qui se passait en-dehors du foyer, bien que relié à la prospérité de celui-ci)
Gottfried Karlssohn, vice-président et responsable régional pour la France (hors-Alsace).

Mes articles sur les traditions germano-scandinaves sont sur Un Tiers Chemin.
Avatar de l’utilisateur
Erlkönig
Messages : 131
Inscription : 24 août 2020 11:05

Re: Manger soi-même les offrandes ?

Message par Erlkönig »

Merci beaucoup pour cette référence.

A Rome, la chair de la victime sacrifiée est ensuite partagée entre les dieux et les hommes.

"Lorsque l'offrande avait été consumée par les flammes ou déposée par terre, le reste de la victime était "profané", c'est-à-dire que le sacrifiant la "saisissait" par l'imposition de la main et la rendait ainsi propre à être consommée par les hommes. (...) Le sacrifiant ne consommait donc pas un aliment sacré, mais un aliment que la divinité acceptait, en quelque sorte, de lui céder. (...)"

Scheid, J., La Religion des Romains, Armand Colin, Mayenne, 2019, p. 88-89.
Avatar de l’utilisateur
SoK
Messages : 306
Inscription : 16 août 2018 21:12

Re: Manger soi-même les offrandes ?

Message par SoK »

Dans le cas d'un sacrifice animal, c'est "normal", parce que de toute façon l'offrande n'est pas la viande, mais la vie de l'animal et ses parties non-comestibles (la peau, les os, et la graisse, qui sont brûlés chez les Gréco-romains ; le sang qui est utilisé pour asperger les représentations divines, le sanctuaire et les participants chez les Germano-scandinaves, etc).

Là par contre, il n'est pas fait mention d'un sacrifice, mais d'apporter de la nourriture. Donc il n'y a pas d'animal abattu, dont la vie et les parties non-comestibles seraient l'offrande : l'offrande est bien la nourriture elle-même. Et autant les Hindous mangent généralement les offrandes alimentaires (prasâd), autant c'est moins clair en Europe. Scheid, dans le passage que tu mis entre [...], nous dit que cette procédure valait "sans doute pour celles à base de végétaux", ce qui est effectivement plutôt mon avis au vu des info qu'on a, mais ça ne vaut pas une véritable source.
Gottfried Karlssohn, vice-président et responsable régional pour la France (hors-Alsace).

Mes articles sur les traditions germano-scandinaves sont sur Un Tiers Chemin.
Avatar de l’utilisateur
Erlkönig
Messages : 131
Inscription : 24 août 2020 11:05

Re: Manger soi-même les offrandes ?

Message par Erlkönig »

Merci beaucoup pour ce retour et les précisions rectificatives.

Je comprends mieux l'intérêt spécifique de ce témoignage. J'en prends note, si d'aventure je croisais des choses à mettre en rapport.
Anne
Messages : 27
Inscription : 15 mars 2023 12:57

Re: Manger soi-même les offrandes ?

Message par Anne »

En Grèce, lors des cérémonies à Hécate de la nourriture était disposée au sol en offrande. Des mendiants s'assembaient autour et, après la fin de la cérémonie, ils la mangeaient ou la ramenaient chez eux. Apparement ça ne posait pas de problèmes.
Avatar de l’utilisateur
SoK
Messages : 306
Inscription : 16 août 2018 21:12

Re: Manger soi-même les offrandes ?

Message par SoK »

Que ce soit en Grèce, à Rome, ou en Inde, y a souvent des exemples où les plus pauvres bénéficient du sacrifice animal et des banquets rituels pour manger gratuitement, mais ça concerne plutôt des "déchets" du sacrifice animal (les dieux reçoivent la vie de l'animal, le sang, la peau, les os, etc, et les humains gardent la viande dont les dieux n'ont pas besoin) que l'offrande principale. Dans l'exemple que tu cites, les mendiants, qui sont les protégés de Hécate, ont plutôt l'air d'agir comme des "animaux sacrés" qui mangent les offrandes, donc on reste dans l'idée de faire consommer la nourriture par la divinité (via ses protégés) plutôt que dans l'idée de manger soi-même l'offrande, ce qui semble plus rare.
Gottfried Karlssohn, vice-président et responsable régional pour la France (hors-Alsace).

Mes articles sur les traditions germano-scandinaves sont sur Un Tiers Chemin.
Anne
Messages : 27
Inscription : 15 mars 2023 12:57

Re: Manger soi-même les offrandes ?

Message par Anne »

Je pense que la notion de partage est importante dans ces cérémonies. Il ne s'agit pas de tout donner aux Divinités (faut pas trop sacrifier), il s'agit de rechercher un contact en les invitant à venir manger, boire, danser, etc. avec nous.
Répondre