Une prière aux Dieux à l'Althing saxon (qui n'est pas qu'islandais)

Répondre
Avatar de l’utilisateur
SoK
Messages : 306
Inscription : 16 août 2018 21:12

Une prière aux Dieux à l'Althing saxon (qui n'est pas qu'islandais)

Message par SoK »

D'après le texte latin de la Vie de Saint Lebuin (un missionnaire qui était allé essayer de convertir le peuple germanique païen des Saxon, sans succès), les Saxons avaient une "assemblée générale annuelle" dont le fonctionnement semble très proche de l'Althing islandais. Celui-ci est souvent considéré comme une innovation tardive et très spécifiquement islandaise, causée par le fait que l'Islande a été peuplée tardivement, par des familles dont aucune n'était d'origine royale ou même noble. Mais, bien qu'ayant une noblesse, le système saxon pré-chrétien du 8e siècle semble avoir été très similaire à celui de l'Islande du 10e siècle.

On trouve aussi une référence à une prière fort intéressante, surtout parce que nous n'avons pas de prière connue pour l'ouverture de l'Althing islandais qui se tenait à la mi-été (d'ailleurs la présence même d'une prière d'ouverture est souvent remise en cause).

"Les anciens Saxons n’avaient pas de rois, mais des chefs établis par régions. La coutume voulait qu’une fois l’an, ils tiennent une assemblée générale au centre de la Saxe, au bord du fleuve Weser, au lieu-dit Marklo. Tous les chefs avaient l’habitude de se réunir là, ainsi que, élus dans chaque région, douze nobles, autant d’hommes libres, et autant de non-libres. Ils y renouvelaient les lois, jugeaient les affaires importantes et décidaient d’un commun avis ce qu’ils allaient faire dans l’année, soit en matière de guerre, soit en matière de paix. [...]

Quand le jour de la réunion arriva, tous les chefs étaient présents, ainsi que les autres dont le devoir était d'y assister. Puis, lorsqu'ils se furent réunis, ils firent d'abord des prières à leurs dieux, comme c'est leur coutume, leur demandant de protéger leur pays et de les guider dans la prise de décrets utiles à eux-mêmes et agréables aux dieux. Puis, après avoir formé un cercle, ils ont commencé à discourir."

Vita Lebuini antiqua, chapitre 4 (traduction Karol Modzelewski, dans "Culte et justice. Lieux d'assemblée des tribus germaniques et slaves" (1999), avec les termes techniques remplacés par la traduction anglaise de Charles Howell Tablot, 1954)

Texte latin :
Regem antiqui Saxones non habebant, sed per pagos satrapas constitutos; morisque erat, ut semel in anno generale consilum agerent in media Saxonia iuxta fluvium Wisuram ad locum qui dicitur Marklo. Solebant ibi omnes in unum satrapae convenire, ex pagis quoque singulis duodecim electi nobiles totidemque liberi totidemque lati. Renovabant ibi leges, praecipuas causas adiudicabant et, quid per annum essent acturi sive in bello sive in pace, communi consilio statuebant. [...] Igitur advenerat dies statuti consilii, advenerunt satrapae, assunt et alii, quos adesse oportebat. Tunc in unum conglobati fecerunt iuxta ritum in primis supplicationem ad deos, postulantes tuitionem deorum patriae suae, et ut possent in ipso conventu statuere sibi utilia et quae forent placita omnibus diis. Deinde disposito grandi orbe concionari coeperunt.
Gottfried Karlssohn, vice-président et responsable régional pour la France (hors-Alsace).

Mes articles sur les traditions germano-scandinaves sont sur Un Tiers Chemin.
Répondre