Vili et Vé... ou Véi ?

Répondre
Avatar de l’utilisateur
SoK
Thing
Messages : 222
Inscription : 16 août 2018 21:12

Vili et Vé... ou Véi ?

Message par SoK »

Salutations !

Je pose ceci ici parce que je n'ai jamais rien lu à ce sujet (assez mineur), mais que ça me taraude.

Vili (volonté, désir) et Vé (sanctuaire, sacré) sont les deux frères de Óðinn.

Le nom de Vili apparaît dans un kenningar pour désigner Óðinn ("frère de Vili").

Le nom de Vé (comme nom propre d'un frère de Óðinn, pas comme le nom commun "vé") n'apparaît, en-dehors des écrits de Snorri Sturluson (qui est généralement fiable, même s'il semble parfois faire quelques confusions), que dans un poème : la Lokasenna, strophe 26.

"Þegi þú, Frigg,
þú ert Fjörgyns mær
ok hefr æ vergjörn verit,
er þá Véa ok Vilja
léztu þér, Viðris kvæn,
báða i baðm of tekit."

"Tais-toi, Frigg,
Tu es la fille de Fjörgynn,
Et tu as toujours été "folle des hommes",
Car Véa et Vili
Tu as, épouse de Viðrir [= Óðinn],
Tous les deux dans ta poitrine [= coeur, ou seins... on reconnaît Loki] pris".

Óðinn étant longtemps parti en errance, Frigg a épousé ses deux frères pour que Óðinn puisse retrouver son trône si il revenait ; mais peu importe le fond ici. Ce qui est intéressant est la forme : Véa. Ce n'est pas compatible avec le fait que le dieu s'appelle , ni même avec véar, la forme plurielle du nom commun véi ("ceux qui s'occupent des choses consacrées / des sanctuaires", "les prêtres", qu'on retrouve dans la Hymiskviða §39 comme heiti pour les dieux, cf. fin de message).

Par contre, ça colle à 100% avec le fait que le dieu s'appelle Véi, "Consécrateur", "Prêtre" (suffixe -i qui donne les noms de métier, comme goði).

[Hymiskviða, dernière strophe (39) :
en véar hverjan
vel skulu drekka
ölðr at Ægis
eitt hörmeitið.

Il s'agit ici d'un pluriel pour désigner les dieux (véar = nominatif pluriel de véi, donc"ceux qui s'occupent des choses consacrées / des sanctuaires", probablement "les prêtres" par analogie avec le gothique weiha qui est un des mots pour désigner un prêtre). Gyðja ("prêtresse", féminin de goði) est un heiti pour dire "déesse"]
Gottfried Karlssohn, responsable régional pour la France (hors-Alsace).

Mes articles sur les traditions germano-scandinaves sont sur Un Tiers Chemin.
Répondre