Dumézil contre la prétendue "usurpation" de Týr par Óðinn

Répondre
Avatar de l’utilisateur
SoK
Messages : 316
Inscription : 16 août 2018 21:12

Dumézil contre la prétendue "usurpation" de Týr par Óðinn

Message par SoK »

La théorie serait laquelle Óðinn serait un dieu "récent", ou aurait "supplanté" Týr comme chef des dieux, est une idée assez à la mode à la fois chez les néopaïens et chez les universitaires. Tellement qu'elle est même attribuée à un immense chercheur dans le domaine des études indo-européennes, Georges Dumézil. Et pourtant...
Georges Dumézil, Les dieux souverains des Indo-Européens, éd. Gallimard, 1977, p.196 a écrit :Une des circonstances qui ont longtemps favorisé les théories qui font d'Óðinn-Wotan, sous les formes où nous le connaissons, un dieu "récent", est qu'on imaginait pas d'autres solution à un problème qui ne semblait pouvoir se poser qu'en termes de chronologie, de succession : il existe, sur le continent comme en Scandinavie, un autre dieu appelé Ziu en vieil haut-allemand, Týr (< *TīwaR) en vieil-islandais, dont le nom - qu'on explique par i.-e. *dyu- ou par i.-e. *deiwo- [Germ. *Tiuz, plutôt *Tiwaz] est évidemment du plus vieux fonds linguistique et semble prouver que le dieu qui le porte a été primitivement un dieu du ciel, et probablement, comme le Zeus grec (< *Dyeu-), un dieu souverain. Du moment que ce dieu n'occupe pas le rang attendu et que, en Scandinavie notamment, il fait pâle figure à côté du substantiel *Wōdanaz-Óðinn, c'est, a t-on longtemps conclu, parce que l'histoire le surprend en recul et qu'il s'est déjà en grande partie effacé devant un rival.

L'enseignement des Indiens védiques et des plus vieux Romains nous fait attendre au contraire un couple de dieux souverains et un couple qui, bien qu'égalitaire en principe, soit en fait plus ou moins déséquilibré au profit d'un de ses deux termes (Varuna, Jupiter), aux dépends de l'autre (Mitra, Dius Fidius). Or *Wōdanaz et *Tīwaz s'articulent bien selon cette formule.
Dumézil indique ici clairement que la position dominante de Óðinn sur Týr est conforme à ce qu'il attend d'après l'étude d'autres traditions indo-européennes (ici, en Inde et à Rome), c'est-à-dire qu'il s'agit pour lui d'un état ancien, primitif, qui remonte à la période de l'origine commune de ces traditions (autrement dit, le tout début de l'âge du bronze ou la fin du Néolithique, donc il y a plusieurs milliers d'années).

On peut rajouter au dossier le fait que l'origine du nom de Týr / *Tiwaz est plutôt *deywos (divinité) que de *dyḗws (ciel lumineux), et que c'est cette deuxième racine, *dyḗws (même si elle est apparentée à *deywos) qui est à l'origine des noms de Zeus, Jupiter, et de Dyaus Pitr en Inde. En plus de tout cela, en Inde, dont on connaît les traditions à une date très ancienne entres autres grâce aux Védas, ce Dyaus Pitr est certes le "père céleste", mais il n'est absolument pas le roi des dieux, il n'apparaît dans presque aucun mythe et très peu de prières lui sont adressées.

En conclusion, l'idée selon laquelle la suprématie de Óðinn sur Týr et les autres dieux serait un changement tardif ne s'appuie pas sur des faits concrets, mais sur des hypothèses qui elles-mêmes posent certains problèmes théoriques. Et surtout, une des figures de référence couramment citée pour défendre cette théorie, à savoir Georges Dumézil, l'a explicitement rejetée.
Gottfried Karlssohn, vice-président et responsable régional pour la France (hors-Alsace).

Mes articles sur les traditions germano-scandinaves sont sur Un Tiers Chemin.
Kévin Brunoson
Adhérent
Messages : 51
Inscription : 14 mars 2023 14:38

Re: Dumézil contre la prétendue "usurpation" de Týr par Óðinn

Message par Kévin Brunoson »

Je suis en train de monter un dossier sur Tyr. Merci beaucoup de cet intéressant partage.
Répondre