Régis Boyer : son oeuvre, ses fixettes, ses erreurs

Scientifique ou non
Répondre
Avatar de l’utilisateur
SoK
Adhérent
Messages : 124
Inscription : 16 août 2018 21:12

Régis Boyer : son oeuvre, ses fixettes, ses erreurs

Message par SoK »

Régis Boyer est la personne qui a fait le plus gros travail de traduction de nos mythes en français.

Il est cependant souvent considéré comme une référence, ce qu'il est en milieu francophone... faute de mieux. Pour ceux qui ont ses bases de vieux norrois, et/ou qui suivent un peu ce qui se passe au niveau international dans le domaine de l'étude de la religion germano-scandinave, disons que Boyer n'est pas vraiment renommé pour la pertinence de ses traductions ou le génie de ses interprétations.

J'ouvre donc ce fil de discussion, non pas pour le plaisir de cracher sur un mort ou de "tuer le maître", mais pour mettre en garde contre certaines de ses positions qui sont parfois très personnelles et parfois carrément erronées.

Premier exemple : la strophe 9 de la Völuspa (dans l'Edda Poétique).
Boyer traduit :

Alors tous les dieux montèrent
Sur les sièges du jugement,
Divinités suprêmes
Et se consultèrent
Pour savoir quel peuple
Les nains devaient créer
Du sang de Brimir
Et des os de Bláinn.
Texte original :

Þá gengu regin öll á rökstóla,
ginnheilög goð, ok um þat gættusk,
hver skyldi dverga dróttir skepja
ór Brimis blóði ok ór Bláins leggjum.
Problème : au vers 3 (vers 6 de Boyer, donc), "dverga" est l'accusatif pluriel de "dvergr" (le Nain). Accusatif pluriel, ça signifie que ce sont les nains qui sont créés, pas les Nains qui créent. Grammaticalement, il est absolument impossible que cette strophe parlent de Nains qui créent quelque chose.

Si vous n'avez pas de bases en vieux norrois et que vous ne me croyez pas sur parole (ce qui est sage), vous pouvez consulter ici pas moins de 11 traductions universitaires en anglais : [url=https://theloreguardian.wordpress.com/2 ... -stanza-9/[/url]. Ce sont bien toujours, malgré la diversité des tournures voire des interprétations, les Nains qui sont créés par les dieux, pas les Nains qui créent quelque chose.

On se demande bien ce qui est passé par la tête de ce vieux fou de Régis...
Gottfried Karlssohn (vous pouvez retrouver mes articles sur les traditions germano-scandinaves sur Un Tiers Chemin)
Avatar de l’utilisateur
Runi
Bureau
Messages : 205
Inscription : 23 juil. 2018 20:47

Re: Régis Boyer : son oeuvre, ses fixettes, ses erreurs

Message par Runi »

Il a longtemps répété aussi que les runes n’avaient rien de magique; après les années 90 il a un peu changé de discours, mais cela a eu (et a toujours) une certaine influence sur le milieu universitaire français . C’est ainsi qu’il y a quelques années j’ai eu un professeur de norrois adepte de Boyer qui nous disait avec aplomb que les runes n’ont toujours été qu’un simple alphabet sans aucune fonction magique et que "personne de sérieux n’irait penser le contraire".
Avatar de l’utilisateur
SoK
Adhérent
Messages : 124
Inscription : 16 août 2018 21:12

Re: Régis Boyer : son oeuvre, ses fixettes, ses erreurs

Message par SoK »

Tout à fait.

Yves a fait un bon travail sur certaines interprétations de Boyer qui étaient douteuses ou erronées (essentiellement sur son biais anti-magique, pro-chrétien, et qui voit des "influences chrétiennes" partout)... mais je ne m'attendais pas à tomber sur une erreur de débutant. Ca ne donne pas confiance sur le reste, en fait. J'avais déjà plutôt l'habitude de lire des traductions anglaises ou allemandes, mais malheureusement ce n'est pas possible pour tout le monde.
Gottfried Karlssohn (vous pouvez retrouver mes articles sur les traditions germano-scandinaves sur Un Tiers Chemin)
Hlodowig
Messages : 38
Inscription : 24 sept. 2020 10:42

Re: Régis Boyer : son oeuvre, ses fixettes, ses erreurs

Message par Hlodowig »

Pour l'Edda de Snorri, il vaut mieux lire la traduction de François-Xavier Dillmann, je trouve.
Avatar de l’utilisateur
SoK
Adhérent
Messages : 124
Inscription : 16 août 2018 21:12

Re: Régis Boyer : son oeuvre, ses fixettes, ses erreurs

Message par SoK »

Il ne me semble pas que Boyer ait fait une traduction de l'Edda de Snorri. La seule disponible est donc bien celle de Dillmann... et, plus anciennement, celles de Paul-Henri Maillet (1756) et de Rosalie du Puget (1844), mais elles ne sont pas spécialement fiables (leur seul avantage est d'être dans le domaine public, donc disponibles gratuitement sur internet).
Gottfried Karlssohn (vous pouvez retrouver mes articles sur les traditions germano-scandinaves sur Un Tiers Chemin)
Répondre